15 mars – BERAULT – PIDOU – NUNGESSER

1796 – Michel BERAULT – né, marié et décédé à Vincennes

BERAULT, Michel (o Vincennes, 1796). Vigneron, Adjoint au Maire.

o 15 mars 1796, Vincennes
x 26 novembre 1817, Vincennes
Marie Jeanne Thious
† 15 mai 1871 Vincennes

Michel Bérault était issu d’une très vieille famille vincennoise, dont on trouve trace dès le XVIème siècle.
Vignerons de père en fils, comme l’étaient la plupart des villageois de la Pissotte, l’un des deux hameaux qui ont formé Vincennes, les Bérault furent associés à la cause municipale dès les origines de la commune. En effet le grand-père, qui s’appelait également Michel Bérault, fut député du premier syndic de Vincennes en 1787, son fils Michel Nicolas (1767-1826) adjoint au maire, comme le fut donc aussi son petit-fils. Notre Michel Bérault (15 ventôse An IV-15 mai 1871) se consacra aux affaires de la commune durant quarante années consécutives, de 1830 à 1870, et exerça les fonctions d’adjoint de 1850 à 1870. Il participa à la transformation et à l’embellissement de la cité de Vincennes : reconstruction de l’église, construction de l’hôtel de ville (l’actuel commissariat de police qui va bientôt faire place au nouveau bureau de poste) construction d’écoles, pavage des rues, installation des égouts, de l’éclairage au gaz, établissement du Chemin de fer de Vincennes. Notons que pendant cette période la population vincennoise était passée de 2 800 à 17 000 habitants.

Aussi, en reconnaissance de son dévouement, le Conseil municipal de Vincennes décida-t-il, par délibération du 23 novembre 1861 d’attribuer le nom de rue Bérault au chemin du ru de Montreuil. La place qui venait d’être aménagée au débouché de la route impériale 34 avenue de Paris) prit naturellement le même nom, qu’elle porte encore de nos jours, alors que la rue Bérault disparut en 1879 pour s’appeler avenue de la République.
3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne
————————————————————–

1640 – Pierre PIDOU

COPIE D’UN REÇU

« Je, Pierre Pidou, conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France, et de ses finances, commis par Sa Majesté à la recette générale des droits d’amortissement, à ceux dus par les ecclésiastiques, bénéficiers, communautés, et tous autres gens de mainmorte de ce royaume, pays, terres et seigneuries de son obéissance suivant les lettres de déclarations du 19 avril 1639 et 7 janvier 1640, confesse avoir reçu comptant des habitants de Maisons, la somme de cent vingt livres à laquelle messieurs les commissaires généraux, pour ce députés, ont taxé la finance due à ladite Majesté, par lesdits habitants, pour ledit droit d’amortissement, à cause des droits qu’ils possèdent en commun, sujets audit droit, et treize livres, pour les deux sols pour livre de ladite somme.
Dont je me tiens content, et en quitte lesdits habitants et tous autres, par la présente, signée de ma main.

A Paris, le quinzième jour de mars 1640 :
« signé : Pidou. »

1 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort
————————————————————–

E-Dépôt de Maisons-Alfort – Série O – 1907

TRAVAUX PUBLICS – VOIRIE – MOYENS DE TRANSPORT – REGIME DES EAUX

III – NAVIGATION ET REGIME DES EAUX
. Rivières (Seine et Marne)

La pièce (Affiche) numéro 2 :

3O2 Navigation de la Marne.- Amélioration, avis d’enquête publique : affiche
15 mars 1907

7 – Répertoire numérique des Archives – E-Dépôt
Une partie des archives anciennes et modernes est déposée
aux archives départementales du Val-de-Marne en série E-dépôt
————————————————————–

1892 – Charles NUNGESSER
NUNGESSER Charles (Saint-Mandé). Aviateur

o 15 mars 1892, Valenciennes
† 8 ou 9 mai 1927, Atlantique Nord
Charles Nungesser, né à Valenciennes le 15 mars 1892 et mort quelque part dans l’Atlantique Nord ou en Amérique du Nord le 8 mai 1927, est un aviateur français.

Il fut l’un des as de l’aviation française pendant la Première Guerre mondiale. Il disparait lors d’une tentative de traversée Paris-New York sans escale à bord de l’Oiseau blanc, avec François Coli.

Il est à noter que Nungesser vécut à Saint-Mandé dans ce qui est aujourd’hui la rue Guynemer, du nom d’un autre as de l’aviation française.

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Publicités

A propos cgma

https://cgma.wordpress.com/ https://cgma2.wordpress.com/ https://charentonneau.wordpress.com/ http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr
Cet article, publié dans Maisons-Alfort, Paris et Seine (75), Val-de-Marne, Vincennes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 15 mars – BERAULT – PIDOU – NUNGESSER

  1. Ping : Au fil des jours… « Charentonneau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s