4 janvier 1960 – Albert CAMUS

*

Acte de décès

 4 janvier 1960 – Villeblevin (Yonne)

N° 1     Décès de Camus Albert 4 janvier

Le quatre janvier mil neuf cent soixante à quatorze heures, est décédé accidentellement sur la route Nationale numéro cinq, Albert Camus né à Mondovie (Algérie) le sept novembre mil neuf cent treize, écrivain domicilié à Paris sixième arrondissement, 29 rue Madame, fils de Lucien Auguste Camus   décédé et de Catherine S., sa veuve, divorcé en premières noces de S. M. H.. époux en secondes noces de M. F. F. Dressé le jour susdit, dix-sept heures trente minutes, sur la déclaration de Armand Genillier garde champêtre à Villeblevin, soixante neuf ans, qui lecture faite et invité à lire l’acte a signé avec Nous, Marcel Chamillard Maire de Villeblevin.

Signé : Genillier, M. Chamillard.

***

Création de la Révolution, l’acte de décès est généralement rédigé le jour même du décès par l’officier de l’état civil de la commune où a eu lieu le décès. Sont indiqués la date et l’heure du décès, les nom et prénom(s) du défunt, l’adresse, la profession, les titres ou décorations du défunt ainsi que des indications concernant le conjoint, les parents et les déclarants.

*

Publicités

A propos cgma

https://cgma.wordpress.com/ https://cgma2.wordpress.com/ https://charentonneau.wordpress.com/ http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr
Cet article, publié dans Histoire, Littérature, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 4 janvier 1960 – Albert CAMUS

  1. Ping : Au fil des jours… « Charentonneau

  2. hamid grine dit :

    Bonjour,
    Je pensais que Camus n’habitait plus à sa mort la rue Madame, mais Loumarin. Veuillez me confirmer, svp, qu’il était toujours domicilié à rue Madame. (je suis en train de terminer un roman où camus joue un rôle.)
    Merci d’avance.
    hamid

  3. cgma dit :

    L’acte de décès est un document légal.
    Il était donc domicilié rue Madame.
    Cordialement
    Joël

  4. cgma dit :

    En septembre 1950 Albert Camus achète l’appartement rue Madame.

    Le 18 octobre 1958 il achète la maison de Lourmarin (Vaucluse). Ceci, après avoir visité avec sa femme une vingtaine de maisons.

    Dans le « Dictionnaire ALBERT CAMUS » sous la Direction Jeanyves Guérin paru aux éditions R LAFFONT en 2009 il est écrit (page 490) :
    « Les derniers mois avant l’accident de voiture qui lui coûte la vie, l’écrivain passe le plus clair de son temps à Lourmarin tandis que Francine et les enfants sont à Paris ».

    ************************************************

    Une piste permettrait de lever un peu le doute …
    la consultation des listes électorales de Lourmarin et de Paris.

    Bonnes recherches et faites nous signe dès que vous avez des pistes complémentaires.

    Bien Cordialement
    Joël BACQUER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s