19 novembre – MAUPAS – TOURLIER

1916 – Jean MAUPAS

Maire de Maisons-Alfort de 1947 à 1949. Maupas (Jean Antoine Justin) né le 19 novembre 1916 à Paris, mais fixé à Maisons-Alfort dès 1923. Fait ses études de droit, est mobilisé en 1939, se retrouve parmi les cadets de Saumur à l’armistice, en compagnie notamment du fils d’un futur maire-adjoint de Cachan, Val-de-Marne, et commence une carrière dans l’Enregistrement et les Domaines, qui, par suite d’une promotion (Maroc), l’obligea à démissionner de ses fonctions de maire, et le conduisit en fin d’activité au poste de directeur-adjoint dans les Pyrénées-Orientales, où il s’est retiré.

2 – G. Blanc-Cesan

————————————————————–

1990 – Pierre TOURLIER

TOURLIER Pierre (x Créteil, 1990) Chauffeur de Mitterrand.

o 4 septembre 1943, Metz
X 17 novembre 1990, Créteil :  Isabelle B.

Pierre Tourlier a publié en mars 2000 « Conduite à gauche » qui relate plus de 25 années passées aux côtés de François Mitterrand. Il a d’abord été son garde du corps puis son chauffeur. Pierre a eu beaucoup de mal à faire le deuil de François Mitterrand, pendant 3 ans il était en pleine dépression. C’est un ami médecin qui lui a conseillé d’écrire pour « se vider ». Son ami l’a alors poussé à le publier, ce qui est fait aujourd’hui. Ce livre lui a permis de tourner la page et de se régénérer.

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

————————————————————–

1849 – Promulgation de la Constitution

La promulgation de la Constitution, le 19 novembre 1849, fut l’occasion d’une fête à la fois politique, religieuse et militaire, dont le registre de délibérations a conservé le souvenir : « les troupes de la garnison » avaient été convoquées ; la lecture de l’acte constitutionnel fut célébrée par le clergé paroissial aux chants des Veni, Creator et des Te Deum ; enfin, le soir, il y eut bal et réjouissances publiques.
Ces sentiments républicains ne furent pas de longue durée : le 11 octobre 1852, le Conseil municipal adressait au prince-président ses protestations de dévouement et d’admiration, conçues dans les termes les plus louangeurs qu’on puisse imaginer, en y ajoutant un vœu formel pour le rétablissement de la dignité impériale. Il faut, d’ailleurs, reconnaître que ce revirement ne fut pas spécial à Maisons-Alfort ; bien peu de municipalités surent s’y soustraire et prévoir l’avenir.

18 – Etat des communes à la fin du XIXe siècle

————————————————————–

A propos cgma

https://cgma.wordpress.com/ https://cgma2.wordpress.com/ https://charentonneau.wordpress.com/ http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr
Cet article, publié dans Créteil, Maisons-Alfort, Val-de-Marne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 19 novembre – MAUPAS – TOURLIER

  1. cgma dit :

    Tous les articles parus extraits de l’Etat des communes 1904
    Conseil Généaral de l’époque :

    https://cgma2.wordpress.com/?s=18+-+Etat+des+communes+%C3%A0+la+fin+du+XIXe+si%C3%A8cle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s