17 novembre

1847 – Voie de chemin de fer

La révolution de juillet 1830 passa inaperçue ; du moins, officiellement, n’a-t-elle pas marqué de trace dans les registres municipaux. Le règne de Louis-Philippe qu’elle inaugurait s’est traduit, pour Maisons-Alfort, par deux événements considérables : la construction du fort dit, bien mal à propos, de Charenton, commencée en 1841, et, quelques années après, celle du chemin de fer de Lyon, dont la création a été un bienfait incontestable pour la commune, en même temps qu’elle préparait, par le morcellement du territoire, la naissance, dans un avenir lointain encore, de la commune d’Alfortville. C’est le 12 août 1849 que la ligne fut ouverte à l’exploitation et que les habitants de Maisons connurent, pour la première fois, le plaisir d’être transportés à Paris en vingt minutes ; la concession remontait à 1845 et, le 17 novembre 1847, le Conseil municipal avait pris une délibération relative à la voie à ouvrir sur la propriété de M. Richard pour donner accès de la Grande-Rue à la station du chemin de fer.

18 – Etat des communes à la fin du XIXe siècle

————————————————————–

Publicités

A propos cgma

https://cgma.wordpress.com/ https://cgma2.wordpress.com/ https://charentonneau.wordpress.com/ http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr
Cet article, publié dans Alfortville, Maisons-Alfort, Val-de-Marne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s