18 juillet – MALOT – WATTEAU

1907 – Hector MALOT

MALOT Hector, († Fontenay, 1907). Ecrivain.

o 28 mai 1830, La Bouille, Seine-Maritime.

x  Anna Dariès

x  Marie Marthe Angèle Oudinot de la Faverie

18 juillet 1907, Fontenay-sous-Bois.

[†] Fontenay-sous-Bois.

Tombeau d’Hector Malot

L’écrivain Hector Malot (1830-1907) s’installe à Fontenay en 1864. Impliqué dans la gestion de sa ville, il est conseiller municipal de 1876 à 1885. Il écrira la totalité de son œuvre dont le célèbre Sans Famille en 1878. Sa tombe est surmontée d’un buste signé Chapu peut-être du au sculpteur Henri Chapu (1833-1891) et donc antérieur à l’édification du monument.

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

————————————————————–

1721 – Antoine WATTEAU

WATTEAU Antoine, († Nogent,  1721). Peintre.

o 10 octobre 1684, Valenciennes.

18 juillet 1721, Nogent-sur-Marne.

Peintre, né en 1684 à Valenciennes, mort en 1721, peignit des décors pour l’opéra (1702), et végéta misérablement jusqu’à ce que des protecteurs éclairés, devinant son talent, le missent à même de concourir à l’Académie. Watteau gagna le prix ; il retourna ensuite à Valenciennes pour étudier de nouveau, fut reçu membre de l’Académie, se rendit en Angleterre (1720), et mourut à son retour. Son Œuvre (qui consiste surtout en tableaux et dessins de genre) a été publié en 3 volumes (583 planches). On lui reproche un genre maniéré.

Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

Peintre célèbre, né à Valenciennes en 1684, mort en 1721, a été regardé comme le premier coloriste de l’école française…

Dictionnaire Français par Bescherelle Aîné. 1853

3 – Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

————————————————————–

1627 – Mariage Nicolas LICAUT et Marie CORNIER

1627 – Un peu plus tard en 1627,

« Le 18 Juillet 1627, Nicolas Licaut épousa Marie Cornier, en présence de Michel Caille, Noël Creton, et Marie Cuder. »

1 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

————————————————————–

1853 – Premier traité avec la Compagnie de gaz

1853 – Le 18 Juillet 1853 on signa le premier traité avec une Compagnie du Gaz, et on vota pour le quartier d’Alfort 5 candélabres et 1/2. Ce demi-candélabre, qui rend rêveur, représente probablement la participation de la commune dans l’entretien de celui du pont de Charenton.

Alfort, qui avait eu le premier maire et le relais de poste, eut les premiers becs de gaz, puis, pendant quelque temps, l’unique borne-fontaine. La poste aux lettres, et, plus tard, le télégraphe y débutèrent aussi. Cela s’explique du reste aisément, sauf en ce qui concerne le maire, par le voisinage de ce quartier, d’agglomérations plus importantes desservies tout d’abord.

1 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

————————————————————–

E-Dépôt de Maisons-Alfort – Série DD- 1717

BIENS COMMUNAUX.- EAUX ET FORETS.- TRAVAUX PUBLICS.- VOIRIE

Titres et baux des terres de la commune de Maisons – Baux des terres

DD4-8     Baux des prés des pailles.     1699-1740

4 – 8 mars 1699

5 – 21 juin 1708

6 – 4 juillet 1717

7 – 18 juillet 1717

8 – 9 février 1740

7 – Répertoire numérique des Archives – E-Dépôt. Une partie des archives anciennes et modernes est déposée aux archives départementales du Val-de-Marne en série E-dépôt

————————————————————–

1843 – Assemblée communale 

18-7-1843

Municipalité. Maire : Claude-Laurent-Marie Dodun. Conseillers Municipaux : Louis Labbé, Chevalier, Chevalier, Georges Delaporte, Remy, Lavocat, Léon Lagoutte, Aldolphe Becquement, Paris, Vermorelle, Hédelin, Jacotet

15 – Assemblées Communales de Maisons-Alfort

————————————————————–

1838 – Budget pour l’agrandissement de l’Ecole Vétérinaire 

Ecole nationale vétérinaire

– l’Ecole vétérinaire, située Grande-Rue, à Alfort, est installée dans l’ancien domaine du château d’Alfort

L’ensemble très complexe de constructions élevées sur ce domaine résulte de plusieurs opérations successives.

De 1824 à 1830, furent érigés le bâtiment des élèves, l’aile Est des hôpitaux, la chapelle et le chenil.

Puis intervint la loi du 18 juillet 1838, ouvrant au budget de l’État, pour l’agrandissement de l’École, un crédit de 650.000 francs, grâce auquel on éleva l’aile Ouest des hôpitaux, avec l’amphithéâtre de clinique et les boxes demi-circulaires, le bâtiment des forges, celui des professeurs et un magasin à fourrages où sont installées les études actuelles ; de nouveaux cabinets de dissection, maintenant affectés au service de physique et de chimie, enfin de nouvelles salles et laboratoires de chimie, physique et pharmacie qui, dans la plupart de leurs parties, existent encore aujourd’hui.

18 – Etat des communes à la fin du XIXe siècle

————————————————————–

A propos cgma

https://cgma.wordpress.com/ https://cgma2.wordpress.com/ https://charentonneau.wordpress.com/ http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr
Cet article, publié dans Fontenay-sous-Bois, Maisons-Alfort, Val-de-Marne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 18 juillet – MALOT – WATTEAU

  1. Ping : Au fil des jours… « Charentonneau

  2. Ping : Né à Nogent-sur-Marne, Jean Giraud ne dessinera plus ! « Charentonneau

  3. Ping : 25 juillet 1983 – René FALLET « Charentonneau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s